CATÉGORIES


Avancement du programme PIVOTS, un programme innovant pour la région Centre – Val de Loire

DECAP / O-ZNS / PERMECA / PESAa / PESAt / PRAT / PRIME / AIR / EAU / SOL / SOUS-SOL / SCIENTIFIQUE /

Mercredi 10 mai 2017, l’INRA, représenté par Catherine Hénault (Directrice de l’Unité UR SOLS), situé à Orléans-Ardon, recevait les acteurs scientifiques et techniques impliqués dans le programme PIVOTS (Plateformes d’Innovations, de Valorisation et d’Optimisation Technologique environnementaleS Innovantes Scientifiques) ; programme coordonner par Christophe Mouvet (Responsable de Projets au BRGM) afin de partager leurs travaux en cours et à venir.

Ainsi, les chercheurs, ingénieurs et docteurs présents exposaient mutuellement leurs projets inscrits dans le programme PIVOTS, qui sont aussi portés par leurs structures d’appartenance : le BRGM, le CNRS, l’Université d’Orléans, ANTEA Group, le pôle de compétitivité DREAM, l’INRA et Le Studium.
Pour rappel, PIVOTS est un ensemble de 7 plateformes inscrites dans un programme financé par la région Centre – Val de Loire, les fonds FEDER et le CPER 2015-2020.
C’est dans ce contexte que les représentants de ces plateformes se sont engagés, avec un défi commun : démontrer le potentiel, en termes de recherche et développement des métiers de la métrologie environnementale en région Centre – Val de Loire.
Néanmoins, notons que la recherche et l’innovation ne sont pas leurs seules préoccupations, en effet, ces dernières expriment fortement la volonté de s’associer à des acteurs privés de l’environnement afin de démontrer les retombées socio-économiques associées aux projets portés par les plateformes.
Pour démarrer le séminaire, chaque plateforme était présentée à l’ensemble de l’auditoire par son responsable :

  • PRAT (Plateforme Réactivité Atmosphérique) sur la pollution de l’air et santé publique, par Véronique DAËLE, Chercheur au CNRS/ICARE
  • PESAt (Plateforme Echanges Sol – Atmosphère) pour les services éco systémiques des sols et tourbières par Fatima LAGGOUN, Directrice de recherche au CNRS
  • PESAa (Plateforme Echanges Sol – Atmosphère dédiée aux sols agricoles) pour des expérimentations et l’acquisition de références agro-environnementales sur les sols par Catherine HÉNAULT, Directrice de l’unité UR SOLS à l’INRA
  • PRIME (Plateformes pour la Remédiation et l’Innovation au service de la Métrologie Environnementale) sur le monitoring et la remédiation des eaux, sol et sous-sol, pour une gestion durable des ressources par Catherine CROUZET, Responsable d’unité au BRGM
  • O-ZNS (Observatoire des transferts dans la Zone Non Saturée) pour la mise au point de stratégies efficaces de protection de la ressource en eau souterraine par Arnaud IRSCH Ingénieur de recherche
  • PERMECA (Plateforme d’Essais de Recherche en Mécanique Environnementale Collaborative et Appliquée) pour des essais en laboratoire pour sollicitations thermo hydro mécaniques statiques et dynamiques par Eric ANTOINET, Ingénieur chez Antea Group
  • DECAP (Plateforme DEveloppement de Capteurs et de Procédés) consacrée au développement de capteurs pour l’environnement et de procédés d’élimination de micropolluants dans les eaux, par Christine VAUTRIN-UL, Responsable scientifique au CNRS

A l’issue de ces présentations, plusieurs ateliers ont été initiés afin de mettre en commun les connaissances de chacun, dans leur secteur scientifique et technique spécifique, ce qui a permis de réfléchir à une meilleure mise en relation des plateformes, de leurs projets et de leurs outils. L’objectif étant d’optimiser les liens déjà existants entre les acteurs des secteurs privés et publics et de créer de nouveaux partenariats.
En fin de journée, ces ateliers ont permis de faire émergées de nombreuses idées. Effectivement chaque plateforme est liée que ce soit par la volonté d’avancer dans la recherche mais aussi dans le fait d’accompagner les entreprises à se développer en région Centre – Val de Loire. C’est pourquoi, chacun a fait part de ses projets actuels et à venir, et a mis par la même occasion en avant ses partenariats avec des entreprises locales. Parmi celles-ci, ont été citées : des industries agricoles, des entreprises pharmaceutiques, d’ingénierie et de conseils mais aussi d’autres secteurs moins connus en région comme celle des secteurs : IT, du BTP ou ferroviaire.

Pour résumer cette journée, nous avons assisté à une mise en lumière du potentiel intellectuel et économique de la région Centre – Val de Loire à travers des interactions expertes entre la métrologie, la géotechnique, la biologie, la chimie, le développement de capteurs pour l’étude des sols. De nombreux domaines scientifiques et techniques qui sont désormais prêts, plus que jamais à proposer leurs plateformes aux entreprises concernées par l’innovation et la recherche que ce soit en leur offrant une prestation de service technique, des actions de formation ou pour simplement les tenir informées de leurs recherches et publications. Ainsi, le programme PIVOTS et ses responsables de plateforme, veulent démontrer à l’échelle nationale et internationale en 2020 que la région Centre – Val de Loire a un potentiel attractif en terme de recherches, d’innovation, mais aussi en terme économique et de création d’emplois. Pour cela un seul mot d’ordre : la collaboration, entre les acteurs concernés : académiques et entreprises, de l’environnement.

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX  :